Vers un vaccin obligatoire…



Il est d’abord utile de rappeler que le covid-19 n’est rien d’autre qu’un dérivé de grippe. Bien qu’il soit en effet plus contagieux que la grippe classique, il n’en est pas plus mortel, et certaines sources fiables sont même d’accord pour dire que le covid aurait tué moins de gens que la grippe saisonnière. En vérité, il représente peut être un danger pour les personnes âgées, à comorbidités ou à faible immunité, mais tout comme la grippe qui n’en est pas moins dangereuse pour ces dernières.
Toutes ces mesures de confinement et de masque imposées par nos gouvernements sont donc complètement abusives et ne resteront pas sans conséquence. Nous arrivons de plus en plus vers des faillites, des licenciements, une dette publique qui s’accroît de jour en jour, la classe moyenne qui disparaît, les pauvres qui deviennent de plus en plus pauvres pendant que les riches deviennent de plus en plus riches. Nous pouvons donc en conclure que la crise liée au covid n’est rien d’autre qu’une gigantesque manipulation politico-médiatique contre les peuples par les élites mondiales !
Ayant pris la menace au sérieux dès le début de la crise sanitaire, le Docteur Didier Raoult a trouvé un médicament contre le covid à base de chloroquine. Mais ce médicament n’a pas été pris au sérieux par nos différents gouvernements. Pourtant, les médicaments à base de chloroquine sont régulièrement utilisés en Afrique où ils ont déjà démontré leurs très bons résultats. La vérité est que les médicaments à base de chloroquine du Docteur Raoult n’arrangeaient pas les élites mondiales qui y auraient perdu de leur crédibilité et de leurs intérêts. Le Docteur Raoult s’est alors vu marginalisé par l’ensemble de la société.
Nous le savons, cette mauvaise blague liée au covid qui nous est jouée ne s’arrêtera qu’une fois que les élites mondiales auront sorti leur vaccin. Déjà en ce moment, certains imbéciles (excusez-moi du terme mais devant une telle bêtise, nous sommes bien obligé de les qualifier de la sorte !) se sont portés volontaires pour servir de cobayes dans les laboratoires de recherche pour le vaccin, et certains d’entre eux en sont déjà morts. C’est le cas notamment d’un jeune volontaire brésilien de 28 ans qui est mort récemment dans un des laboratoires d’AstraZeneca. Le plus troublant est que le fabriquant du vaccin ne sera pas poursuivi en justice pour ce décès, et ne sera même pas obligé de suspendre ses essais. Anvisia, l’autorité qui supervise l’affaire, a également déclaré qu’aucun détail sur le décès ne sera rendu public : “Les données sur les volontaires de la recherche clinique doivent rester confidentielles, conformément aux principes de confidentialité, de dignité humaine et de protection des participants.” Ce qui veut dire que tous les décès causés par le vaccin seront balayés sous le tapis, car tuer des gens avec des vaccins est un processus “confidentiel” qui protège la “dignité humaine”… Nous ne pourrons pas savoir non plus quel produit est la cause du décès puisque aucune enquête ne peut être menée sur les produits qui composent les essais du vaccin. Rien que cette histoire vous donne déjà une idée du type de poison que peut contenir le futur vaccin.
Mais en dehors du fait que, non seulement nous craignons que ce vaccin contienne du poison qui affaiblira l’immunité naturelle de l’humanité, nous craignons également que ce vaccin contienne une puce et des nanoparticules manipulables avec la 5G, et qu’il serait alors une porte ouverte vers le transhumanisme. Pour ceux qui n’en ont pas encore entendu parler ou qui ont de faibles connaissances concernant la 5G et le transhumanisme, nous vous invitons à vous renseigner davantage sur ces deux sujets, car vous allez en entendre beaucoup parler à l’avenir.
Que ce soit le futur vaccin anti-covid ou le transhumanisme, ce sont deux fléaux, et nous vous invitons à les refuser à tous prix ! Évidement, les personnes qui refuseront le vaccin anti-covid se verront alors marginalisées de la société.
Afin que nous n’en arrivions pas là, refusez coûte que coûte ce futur vaccin, car votre santé et celle de vos enfants en dépendent.

Gwen Wed