Confinements à répétition : vers une dictature communiste 2.0 ?

Et voici le reconfinement dont plus personne ne doutait… Un peu différent certes, mais qui amènera les petits commerçants, restaurateurs, cafetiers, propriétaires de salle de sport etc. vers de nouvelles faillites.

Autant de drames humains qui s’avèreront bien pires que la crise actuelle en elle-même. Il suffit de réfléchir un peu pour se rendre compte que tout cela est voulu par le nouvel ordre mondial qui, à un moment, nous proposera de racheter la dette en nous dépossédant de tout, tel un régime communiste 2.0. Mais pas étonnant puisque le capitalisme dérégulé, apatride et vagabond, et le communisme ne sont que les deux faces d’une même pièce. Dans un système communiste, l’État a le contrôle et le monopole sur tout. Et dans la dictature capitaliste mondiale qui nous attend, ce ne sont que quelques multinationales qui se partageront toutes les richesses du monde.

Bientôt donc, si nous continuons à laisser faire, il n’y aura plus de petits commerces, plus de restaurants particuliers, mais que des hypermarchés et des chaînes de restauration. Quand nous irons manger à Bangkok, Sidney, New-York ou Bruxelles, tout aura le même goût, car les produits du terroir auront disparu, puisque les petits agriculteurs auront été expulsés de leur terre par une multinationale qui aura racheté leurs dettes en s’appropriant leurs biens.

Les propriétaires n’existeront plus non plus, puisque l’inflation sera tellement énorme que plus personne ne saura rembourser son prêt hypothécaire, comme pendant la crise des subprimes en 2008 aux États-Unis. Les grands groupes bancaires rachèteront vos crédits et vous serez contraints de quitter votre logement ou, au mieux, vous redeviendrez locataires.

La pauvreté s’installera pour longtemps, les files devant les grandes surfaces ne se feront plus pour le respect des distanciations mais parce que vous serez rationnés dans vos achats, car votre compte en banque n’existera plus non plus puisque plus rien ne pourra vous appartenir.

De telles situations étaient semblables pendant l’existence de l’ex-Union soviétique. Et malheureusement, l’histoire se répète sans que presque personne ne réagisse, tant les médias mainstream, aux mains des mondialistes, nous manipulent et nous maintiennent dans la peur. La seule différence c’est qu’à l’époque de l’Union soviétique, les habitants pouvaient tenter de passer le rideau de fer à leurs risques et périls afin de passer à l’Ouest. Mais dans une dictature généralisée qui sera mondiale, vous n’aurez nulle part où aller pour améliorer vos conditions de vie, puisque cela sera pareil partout dans le monde et qu’en plus, vous serez tracé 24h/24h.

Voilà donc un avenir bien sombre dont les personnes qui se laissent manipuler et tromper n’ont pas idée… Mais qui risque bien d’arriver si nous laissons la feuille de route de cette élite mondiale criminelle se réaliser. Réveillons-nous, avant qu’il ne soit trop tard !

Grégory Bourguignon