Vers une tyrannie du crédit social numérique

Bientôt, en France, vous n’aurez plus le droit de faire construire une maison individuelle. Un projet machiavélique qui s’étendra certainement à la Belgique. Derrière le macronisme et les écologistes, on retrouve les stigmates du communisme.

Voilà le projet fou des mondialistes : supprimer à terme la voiture individuelle, la propriété privée et créer des “villes intelligentes” (smart cities). “Villes intelligentes” que vous ne pourrez quitter que sous conditions, grâce à votre pass “sanitaire” qui deviendra votre passeport numérique.

Vous avez compris ? Ils veulent que nous soyons tous prisonniers dans des mégalopoles ! Il n’y aura pas de murs d’enceinte, les nanoparticules que vous avez reçues par le soi-disant vaccin et que vous avez maintenant dans votre corps seront activées avec la 5G, et vous n’irez plus nulle part sans autorisation préalable du nouveau gouvernement mondial.

Si nous continuons à laisser faire, dans 10 ans les habitants des petites et moyennes villes seront déplacés vers les plus grandes villes. Ça ne vous rappelle rien ? Qu’avait fait Staline après les accords de Yalta en 1945 ? Déplacement de populations entières de villages vers d’autres régions. Et en cas de refus, c’était direction goulag.

Vous croyez toujours que ça n’arrivera pas ? Qui aurait cru il y a deux ans que vous alliez devoir mettre un masque et présenter un QR code pour aller au restaurant ou à la salle de sport ?

Pourquoi l’élite mondiale veut-elle tout cela ? Pour limiter votre empreinte carbone et protéger les ressources naturelles. Enfin, c’est ce qu’ils disent, car il s’agit en réalité d’un vieux fantasme d’une société secrète du XVIIème siècle : le contrôle total de la population et la maintenir sous les 500 millions d’habitants.

Grégory Bourguignon