Réduction des demandeurs d’asile à Mouscron ? Petit tour de passe-passe et reviendrons

Nous ne devons pas nous faire d’illusions sur la décision de la Bourgmestre de Mouscron Brigitte Aubert de diminuer de moitié les résidents de Fedasil à Mouscron.

Les autorités locales comme fédérales se moquent de nous !

Car si le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi, ne se décide pas à renvoyer dans leurs pays les demandeurs d’asile délinquants, ce qui serait la moindre des choses, où vont-ils les mettre ?

Sachant que les autres centres Fedasil affichent déjà complets, qu’un des centres a subit des dégâts suite aux inondations, et qu’en plus le gouvernement fédéral belge rapatrie des Afghans vers la Belgique.

Si c’est pour nous faire un tour de passe-passe, cela ne va pas servir à grand chose. Les problèmes continueront de plus belle avec de nouveaux faits de violence et de nuisance autour et dans le centre.

Et même si Madame la Bourgmestre Brigitte Aubert parvient à faire diminuer le nombre de demandeurs d’asile de moitié à Mouscron, nous aurons toujours la moitié des problèmes qui restera, voire plus si dans cette moitié il reste une majorité de migrants perturbateurs qui ne savent pas respecter les règles et nos mœurs.

La seule solution, c’est de raccompagner les migrants délinquants aux aéroports de Zaventem et de Charleroi et de les renvoyer définitivement d’où ils viennent.