Dimanche, tous unis contre la tyrannie covidiste du gouvernement !

Il est plus que temps que le grand réveil de la population belge se fasse. Flamands, Wallons et Bruxellois doivent se mobiliser contre cette fuite en avant des mesures sanitaires toujours plus liberticides, discriminatoires et criminelles. Nous devons faire éclater la vérité contre ce scandale du siècle d’un gouvernement à la botte des lobbies pharmaceutiques et autre forum de Davos qui a forcé la population, par des mesures coercitives, à se faire injecter un produit expérimental encore en phase test, et dont on connaît aujourd’hui les effets secondaires sur des centaines de milliers de personnes (les témoignages, même au niveau local, ne manquent pas). Le nombre de décès en Europe lié à cette soi-disant vaccination s’élève aujourd’hui à plus de 30 000 personnes, mais doit être en réalité au moins 10 fois plus important car beaucoup de victimes ou familles de victimes ne savent pas où ni comment rapporter les effets secondaires et les décès.

Le pire, c’est que presque la totalité de la classe politique belge s’obstine à continuer dans ce sens en refusant d’admettre que cette stratégie du tout vaccinal ne fonctionne pas. En réalité, elle le sait très bien mais elle obéit tout simplement au plan des mondialistes. Au delà de ça, nous constatons aujourd’hui (et nous l’avions dit depuis de nombreux mois également) que bon nombre de personnes doublement injectées de Pfizer, Moderna & co ont à nouveau été testées positives au covid, et que ces personnes transmettent la maladie tant aux vaccinés qu’aux non-vaccinés. Pourquoi ? Et bien, non seulement parce que ces “vaccins” contiennent la protéine spike, mais aussi que leur prétendue efficacité devient nulle au bout de 3 mois. Sans parler qu’en plus ils affaiblissent considérablement l’immunité naturelle, ce qui provoquera un nouveau “pic épidémique” cet hiver qui justifiera que les gouvernements des pays européens et d’ailleurs reconfinent leurs population afin de continuer leur travail de sape de l’économie, de ruiner la classe moyenne et de pouvoir ainsi arriver à la grande réinitialisation.

Nous sommes donc bien en guerre, comme le disait Emmanuel Macron dans son allocution annonçant le premier confinement, mais il s’agit cette fois d’une guerre contre les peuples, guerre qui va les réduire en esclavage en les piquant tous les 6 mois. Le Covid Safe Ticket n’est que la première étape qui nous conduira vers le passeport numérique et le crédit social à la chinoise.

Laissez faire et demain vos déplacements seront limités pour des raisons climatiques, vos comptes bancaires seront reliés à ce pass et vos dépenses seront limitées selon leur bon vouloir. Ce pass justifiera aussi la disparition de l’argent liquide, et si vous critiquez trop ouvertement le système ils vous couperont les vivres et vous ne pourrez plus aller nulle part.

C’est donc un long combat qui nous attend. Nous allons devoir faire le deuil de ce qui ne nous est déjà plus accessible, comme les bars, les restaurants, les discothèques etc. et nous organiser localement entre résistants, pour nous entraider et créer de l’activité entre ceux qui refusent ce monde tyrannique et inhumain. C’est à nous, Gardiens de l’humanité, à construire un nouveau monde pour un retour à la dignité, au respect, à la solidarité et au bien-être de chacun d’entre nous.

Nous vous attendons donc nombreux demain à Bruxelles contre la discrimination entre vaccinés et non-vaccinés, contre le CST et le harcèlement du personnel soignant. N’oubliez pas que les manifestations ne servent pas uniquement à faire pression contre le gouvernement, elles servent aussi à tisser des liens entre nous et à consolider les liens sociaux qui sont primordiaux pour la sauvegarde de l’humanité.

Grégory Bourguignon