Avec le Vlaams Belang et la NVA à presque 25 % chacun, l’indépendance de la Flandre n’est plus une illusion. Cette indépendance sera encore plus probable par le fait que le PTB avec ses 20% en Wallonie bloquera toute majorité possible au parlement fédéral, mettant ainsi les partis traditionnels dans l’opposition. De plus, le PVDA, la branche flamande du PTB, obtiendra pas mal de sièges également.

Les droites radicales flamandes et l’extrême gauche wallonne ne pouvant pas former un gouvernement annoncent clairement la fin de la Belgique. La Wallonie étant dans une situation économique catastrophique n’aura pas d’autre choix que de se rattacher à la France en étant sous tutelle de la banque centrale européenne. Il est donc urgent pour les belges francophones de s’unir et de proposer un projet d’un genre nouveau afin de ne pas laisser tomber la Wallonie dans l’abîme, ni dans la macronie française.

Grégory Bourguignon