Plandémie : dissimulation, censure, manipulation, corruption. La révélation des e-mails du docteur Fauci éclate au grand jour aux Etats-Unis

Nous l’avions dit et répété depuis des mois !

Cette fois c’est officiel, les 5000 e-mails obtenus dans le cadre d’une action judiciaire au titre de la loi sur la liberté de l’information (Freedom of Information Act) du docteur Anthony Fauci, l’équivalent de Marc Van Ranst aux Etats-Unis, ont fait l’effet d’une bombe dans le Washington Post, The Guardian, ainsi que dans d’autres journaux et grands médias américains concernant les révélations du plan et de la stratégie du Nouvel Ordre Mondial concernant le covid-19.

Par contre, pas un mot dans les journaux en Europe, ni dans les médias mainstream. Les journalistes en Belgique préfèrent vanter la tournée de Joe “le bidet” en Europe, son atterrissage à Bruxelles, parler de la coupe d’Europe de football et des bienfaits de la vaccination de masse, allant jusqu’à faire la promotion de la “vaccination” pour les moins de 18 ans. (Cela deviendra aussi un véritable scandale quand l’on apprendra des problèmes d’infertilité massive chez les jeunes.)

Dans The Guardian, parmi les courriels les plus révélateurs, figurent ceux provenant de correspondants fortunés ou influents.

Dans l’un d’eux, daté du 3 avril 2020, le docteur Fauci évoque une conversation avec le fondateur de Microsoft, Bill Gates, au sujet d’un effort mondial sur la vaccination, et s’est dit “enthousiaste à l’idée d’aller de l’avant dans une “approche collaborative et, espérons-le, synergique concernant le covid-19”, impliquant les agences de santé fédérales et la Fondation Bill et Melinda Gates, selon les courriels. Quand nous parlons de collabos, en voici encore un beau spécimen.

Nous savions déjà que Bill Gates avait parlé de vacciner 7 milliards d’êtres humains devant la TED X en 2015 et que dans une émission de TV, il avait dit qu’il trouvait que la terre était surpeuplée.

Il y a également des échanges de courriels avec le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, au sujet de la création d’un centre d’information sur le coronavirus sur les médias sociaux, et un autre avec l’acteur Morgan Freeman qui propose de diffuser le message covid-19 à ses 100.000 followers sur Twitter. Une manière de censurer toute critique sur la “vaccination anti-covid”. Il en a été de même avec YouTube, allant même jusqu’à censurer des médecins remettant en cause l’efficacité des confinements.

Dans The National Pulse, on découvre que le Dr Anthony Fauci – qui a menti sous serment après avoir participé à des recherches sur les “gains de fonction” (militarisation des virus) – a envoyé des e-mails de panique aux membres du personnel du National Institutes for Allergies and Infectious Disease (NIAID) au début de la pandémie.

L’article académique joint à l’e-mail s’intitule : A SARS-like cluster of circulating bat coronaviruses shows potential for human emergence. Il y est question de la manière dont des chercheurs américains et chinois manipulent les virus pour mieux comprendre comment ils peuvent s’attacher aux humains.

Selon le National Institute for Health, « la recherche sur le gain de fonction (GOF) peut présenter des risques en matière de biosécurité et de biosûreté ». Cela confirme l’explication du Pr Montagnier et de la généticienne Alexandra Henrion Caude sur la dissimulation des fuites du laboratoire P4 de Wuhan. Les Chinois disaient qu’il n’y avait pas de transmission de personne à personne, l’OMS a confirmé cette thèse et le CDC (Center for Disease Control) ne s’est pas opposé à elle.

Tout à été ignoré volontairement afin de déclencher une épidémie mondiale organisée par ces élites globalistes et le parti communiste chinois afin de créer un chaos économique dans le but de mettre en place le modèle communiste 2.0 en Europe et aux Etats-Unis, système déjà existant et renforcé en Chine par le PCC (parti communiste chinois). C’est-à-dire la disparition des petites et moyennes entreprises par les confinements successifs afin de favoriser les multinationales comme les GAFAM, le e-commerce, l’instauration du pass sanitaire pour tout déplacement afin de non seulement forcer toute la population à se faire “vacciner” mais également de permettre aux autorités et aux agences de marketing d’avoir un contrôle total sur chaque individu.

Vous l’aurez compris, quand Emmanuel Macron disait “nous sommes en guerre”, il disait vrai. Mais c’est une guerre contre les peuples. Oui, nous sommes en guerre contre le parti communiste chinois qui cherche à tout prix à étendre son influence dans le monde entier. Et il y arrive, par la corruption et la collaboration de l’Union européenne, des gouvernements européens, des “démocrates” américains, du monde scientifique, du monde judiciaire, même les plus hauts sportifs fond la promotion du covidisme en appelant les gens à aller se faire vacciner.

Alors que les preuves sont établies, Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson tuent et rendent stérile. C’est un génocide à retardement, et la manipulation des médias maintient les téléspectateurs sous hypnose. Alors que les solutions existent, que le Mexique et l’Inde soignent à nouveau les patients atteint par le covid avec l’Ivermectine et l’hydroxichloroquine, et que nous pouvons nous soigner à la maison avec de l’artémisia. Mais tout cela est occulté volontairement afin de garder les intérêts de l’industrie pharmaceutique et de laisser le plan maléfique du Nouvel Ordre Mondial se dérouler.

Intervention de la sénatrice Marsha Blackburn, du sénateur Brown, du Sénateur Marchal et du Sénateur Johnson au congrès américain sur la fuite du laboratoire P4 à Wuhan, de la censure des GAFAM, de la responsabilité du PCC, de la complicité de l’OMS et de la manipulation des médias.

Heureusement, aux Etats-Unis l’opposition républicaine à fait éclater ce scandale, et cela finira par se savoir en Europe. En Grande-Bretagne l’opposition commence à porter ses fruits également, puisque le pass sanitaire est mort avant même d’être né. Mais encore beaucoup de travail reste à faire, et ce n’est certainement pas le moment de laisser tomber les bras. Continuons à résister et à désobéir, cela est un devoir pour que l’Occident ne tombe pas dans la tyrannie.

Grégory Bourguignon