La fédération des entreprises technologiques Agoria “impose” au gouvernement fédéral l’élargissement du pass sanitaire pour aller travailler

La fédération des entreprises technologiques Agoria s’est prononcée la semaine passée pour l’utilisation du Covid Safe Ticket (pass sanitaire) sur les lieux de travail. Si le premier ministre Alexander De Croo hésite encore, c’est uniquement dû au fait que la FGTB a rappelé son opposition et a invoqué une position commune des partenaires sociaux dans ce domaine, mais pour combien de temps encore ? Surtout quand on sait que les syndicats FGTB, CSC et CGSLB n’ont quasiment jamais réagi jusqu’à maintenant contre les mesures covid, au contraire elles les ont même soutenues pour les enseignants. Rappelons aussi qu’en Italie le pass sanitaire est obligatoire pour pouvoir aller travailler depuis le 15 octobre mais que depuis, les manifestations contre cet apartheid et ces discriminations entre citoyens se sont durcies et que des blocages d’endroits stratégiques comme les ports et des entrepôts de marchandises ont lieu tous les jours dans la péninsule depuis la mi-octobre. Ces contestations rendent donc prudent le gouvernement fédéral en Belgique.

Mais il va de soi que les lobbies d’entreprises technologiques ont une influence énorme, et que par ce fait nous nous rendons bien compte que les partis au pouvoir MR/VLD, le PS/SP.A, Ecolo/Groen, le CD&V et même le CDH dans l’opposition sont à la solde de ces lobbies par la corruption et suivent la feuille de route imposée par le Nouvel Ordre Mondial. Cela est aussi une belle preuve que ce pass dit sanitaire n’a plus rien de sanitaire mais qu’il s’agit bien d’un outil de contrôle des masses pour restreindre notre liberté, et que les élites globalistes en feront un pass numérique à crédit social si la population ne se soulève pas pour dire stop à cette tyrannie.

Grégory Bourguignon